COREACOLOR, Voir la Corée en Vert et Bleu

CoreaColor Mademoiselle Thé

C’est en découvrant que ce délicieux site allait bientôt tourner une page, que j’ai décidé de reprendre ma plume digitale. Je rencontrai la créatrice de ce site coréen il y a quelques mois déjà. Une belle rencontre autour du goût du thé, du goût de l’histoire, de la culture et plus largement de l’Art de Vivre Coréen.

Les marques de thés françaises nous proposent certes de fabuleux thés coréens mais leur sélection reste généralement anecdotique comparée aux origines chinoises, japonaises, indiennes… J’ai pu découvrir avec la créatrice de ce site les origines et les goûts de ces thés et multiples infusions. Un thé coréen peut être un breuvage issu du Camelia Sinensis et tout aussi bien une infusion à base de fleurs et/ou feuilles de pêcher, de magnolia, de chrysanthème, de mûrier,  de lotus, de racine de ginseng…

Celles et ceux parmi vous qui me suivent sur les réseaux sociaux (principalement Twitter et Instagram) ou qui consultent ce blog depuis son origine connaissent mon goût pour cette origine coréenne. Je suis touchée par l’histoire de ce pays, par le rapport au beau qu’entretiennent depuis des siècles ces artistes et potiers longtemps malmenés par leur voisin nippon. La céramique et les objets du thé leur doivent tant (je vous invite d’ailleurs à suivre une visite commentée au Musée Guimet pour en découvrir tous les affres et toutes les beautés de ces pièces de l’art du thé coréen et japonais).

Vert et Bleu ne font qu’un en Corée ;  preuve en est le Céladon! COREACOLOR se sera mis un temps au diapason de ces thés, infusions, céramiques et autres objets de l’art de vivre Coréen.

Je vous laisse en bonne compagnie en cliquant ici. Vous aurez, je l’espère, le temps de dégoter quelques feuilles cueillies en Corée du Sud sur les hauteurs du Mont Jiri (terre sacrée à l’orgine du thé en Corée) : thé vert,  thé rouge que nous appelons « noir » (Hongcha), Thé Jaune (Kaya) ou encore Bleu-Vert que nous appelons « Oolong » (Oryongcha) ou autres infusions.

En photo ci-dessous : deux thés récoltés par la Famille Cho en Corée.

Le premier est un thé vert Juk Woojeon «Larmes de bambou » malheureusement épuisé. « Juk » fait référence au Bambou (certains d’entre vous feront vite le rapprochement avec le célèbre thé corée Jukro que je me procure depuis quelques années au Palais des Thés), « Woojeon » indique qu’il s’agit d’une première récolte (en avril) les récoltes plus tardives étant nommées Sejak et Chungjak.

Le second est un surprenant thé Jaune de la Rosée « Uricha » à la fois légèrement fumé et aux notes d’orange, de clémentines… que je vous recommande. Ses feuilles ont la particularité de ressembler à des langues de moineaux appelées « Chakseol »!

Merci à COREACOLOR pour ce beau voyage gustatif en vert et bleu. Je sirote un jus de baies de Schisandra « Omijacha » (aux notes de prunes et de cranberries) avec une  pointe de miel en pensant à eux!

Rendez-vous sur Hellocoton !
You can leave a response, or trackback from your own site.

One Response to “COREACOLOR, Voir la Corée en Vert et Bleu”

  1. Merci pour cet article sur CoreaColor dont j’ai pu acheter quelques thés et un set plateau, théière et tasse en céladon craquelé.
    Le Juk Woojeon est très bon, mais le thé jaune Gayacha est juste sublime.

    Cette fermeture est dommage, surtout que la créatrice, une coréenne, est très sympathique et passionnée. J’ai eu la chance de la rencontrer deux fois, habitant proche.

Leave a Reply