SUCRE GLACE : l’Art de la Table et du Japon

Une Sucre Glace Mademoiselle Thé

Je rencontrais, il y a quelques mois déjà, Florence de Sucre Glace autour de deux centres d’intérêts communs : le Japon et le Thé !
Je suis tout de suite tombée amoureuse de ces produits japonais autour de l’art de la Table. Je demandais récemment, à cette jeune Chef d’Entreprise délicate, passionnée et pleine d’énergie (positive!) s’il elle serait partante pour nous parler de l’aventure Sucre Glace. Voici la retranscription de nos délicieux moments d’échange.

Mademoiselle Thé : D’où est née cette idée de proposer un site de vente en ligne de pièces de vaisselle en céramique manufacturées au Japon ?

Florence de Sucre Glace : C’est un beau roman, c’est une belle histoire….qui met en scène un homme, une femme et un pays. Durant les quelques années de ma vie passées à Tokyo, j’ai eu l’occasion de découvrir la vaisselle japonaise et plus particulièrement la vaisselle en grès, peut être moins connue que les styles plus sophistiqués (Porcelaine d’Imari) issus de fours travaillant la porcelaine qui ont été importés abondamment en Europe.
Ces objets m’ont immédiatement séduite par leur rendu (visuel et toucher) très facile d’accès pour nous Occidentaux et par leur approche esthétique qui met en valeur la beauté dans la simplicité. Et voilà : tout un pan de culture japonaise, à portée de main, dans une assiette!
De retour en France, j’ai ensuite décidé d’aller chercher au Japon ces pièces en grès pour les proposer facilement en France, et pour sans doute partager un peu de Japon…

Mademoiselle Thé : Comment as-tu rencontré et choisi les céramistes japonais qui réalisent les grès japonais proposés par Sucre Glace?

Florence de Sucre Glace : Les grès Sucre Glace proviennent tous d’une même région du centre du Japon et de tradition céramiste ancienne : le travail des céramiques s’y est développé sur la base de fours et styles associés datant du 16ème siècle pour certains.
C’est en me rendant sur place, me renseignant auprès des différentes coopératives et finalement en visitant beaucoup de manufactures que je peux me rendre compte de la qualité de leur travail et de la beauté de leur production. Ce sont la plupart du temps de petites entreprises familiales (parfois 3 à 4 personnes!) qui travaillent la céramique depuis souvent plusieurs générations.
Les modes de productions sont semi-artisanaux : les pièces sont moulées mais les glaçures et les finitions sont bien souvent artisanales. C’est un vrai plaisir de visiter ces ateliers, de voir sécher les pièces au soleil devant les maisons en bois…et de dénicher de nouveaux articles.

Mademoiselle Thé : Pourquoi le nom « Sucre Glace »?

Florence de Sucre Glace : C’est tout d’abord le côté évocateur du Sucre Glace posé sur les gâteaux d’anniversaires, les calissons et qui, bien sûr, me fait penser à la glaçure des objets émaillés, qui m’a amené à choisir ce nom.
Et puis le sucre glace, c’est la touche finale, le raffinement gourmand qu’on rajoute pour parfaire un dessert.
Tout cela correspond bien à l’esprit des articles que je propose!

Mademoiselle Thé : Quel est le « Best Of » de Sucre Glace?

Florence de Sucre Glace : Il semble qu’il y en ait plusieurs… [Mademoiselle Thé : je pense que cette remarque m’est destinée puisque je suis fan de plusieurs collections Sucre Glace qui ornent désormais ma table !]
Mais on peut dire que les tasses Floral [Mademoiselle Thé : Celles que j'utilise régulièrement pour mes thés japonais!] ainsi que les mugs Douce ou Salée tiennent le haut du pavé.
J’ajouterai, si Florence me le permet, que les collections Nuage et Terre de Feu sont absolument magiques ! Vous les avez déjà peut-être découvert au fil de mes billets comme celui de l’Ochazuke ici.

Mademoiselle Thé : Florence, aurais-tu une anecdote concernant Sucre Glace à partager avec les lecteurs de Mademoiselle Thé !

Florence de Sucre Glace : Je suis au Japon et je visite une nouvelle manufacture. Je suis introduite par un représentant de la coopérative locale auprès du patriarche de la petite entreprise familiale. Je dois juste incliner le buste pour saluer car mon accompagnateur a déjà brièvement expliqué l’objet de ma visite. Ce que je fais.
Le patron céramiste me jette alors un bref coup d’oeil et se retourne vers son compatriote pour lui demander ….où est mon mari!
Je me demande quel genre d’accueil reçoit une Japonaise qui débarque chez un producteur de foie gras, de chocolat ou de céramiques…en France?

Florence a également eu la gentillesse de créer un code promotionnel exclusif pour les lecteurs de Mademoiselle Thé. Ainsi, en commandant un ou plusieurs articles sur le site www.sucreglace.fr , vous disposez de 10% de remise en documentant le code « Mlle Thé » dans la zone Bon de Réductions prévue à cette effet.
A noter également que les frais de port sont offerts à partir de 45€.

Vous pouvez également retrouver les articles Sucre Glace en boutique. Liste des points de vente ici.

 
 
Sucre Glace
www.sucreglace.fr
Sucre Glace sur Facebook
Sucre Glace sur Twitter

Crédits Photos : Sucre Glace (Mademoiselle Thé pour la photo Ochazuke)

Rendez-vous sur Hellocoton !
You can leave a response, or trackback from your own site.

3 Responses to “SUCRE GLACE : l’Art de la Table et du Japon”

  1. nol de nol dit :

    Où l’on en apprend toujours un peu plus sur les personnes que l’on suit ! Merci pour cette interview et merci aussi pour le code à toutes les deux !

  2. [...] Mademoiselle Thé: c’est à elle que revient la première place de cette rubrique . Je crois qu’elle est furieuse d’amour (du thé…) [...]

Leave a Reply