Ochazuke façon Mademoiselle Thé

Ochazuke Mademoiselle Thé Une

Du riz, du poisson, du thé… l’Ochazuke (お茶漬け) : une recette traditionnelle du Japon, généralement préparée à la maison.

Rien de plus simple.

Ingrédient :
  • du riz (je prends du riz à sushi mais du riz rond fait l’affaire),
  • du poisson : j’utilise du saumon frais découpé en cube que je passe à la poêle, du saumon fumé (1 belle tranche par personne), du thon, du crabe…,
  • un sachet de préparation pour Ochazuke « WasabiChazuke » par bol (je les trouve dans les épiceries asiatiques ou en ligne) composé de nori (algue), riz soufflé, wasabi… (il faut compter 2 à 3 euros pour 4 sachets)
  • du thé vert japonais (ici le Yamacha Hida no Homaré de chez Jugetsudo). Utilisez celui qui vous fera le plus plaisir.

Je fais cuire mon riz au rice-cooker (la casserole est parfaite aussi!). Pendant la cuisson je découpe mon poisson.

Une fois le riz cuit, je remplis chaque bol de riz (1 bol par personne), je dépose le poisson sur le riz et je verse un sachet de « WasabiChazuke » par bol sur le poisson. Vous pouvez ajouter quelques graines de sésame.

 

Je fais infuser le thé vert japonais (ici 2 minutes à 85°C) dans un petit Kyusu (comme sur la photo) ou une petite théière. Chacun verse le thé infusé dans son bol de riz avant de déguster.

C’est prêt!

Le bol ainsi que l’assiette viennent de chez Sucre Glace, un site de vente en ligne spécialisé dans l’art de la table japonais!

Rendez-vous sur Hellocoton !
You can leave a response, or trackback from your own site.

8 Responses to “Ochazuke façon Mademoiselle Thé”

  1. Sucre Glace dit :

    merci d’avoir choisi la vaisselle Sucre Glace pour présenter cette recette d’Ochazuke toute simple, ludique (et à la fin on verse le thé) et colorée : tout ce que j’aime en somme…

  2. Bonjour Mlle Thé :-)
    Cela fait quelques semaines que je t’ai ajoutée à ma liste twitter, mais ce n’est qu’aujourd’hui que j’ai pris le temps de venir fouiller & lire plus en détails ton blog (j’avais juste lu ton article sur les différentes couleur de thés, où d’ailleurs, j’avais posté un rapide commentaire).

    Donc, après fouillage plus approfondi, j’ai A-D-O-R-E la page « A propos » : ta présentation & description racontée avec une pointe d’humour (j’imagine très bien l’inconnu en face de toi s’imaginait la fille bizarre qui s’extasie en boucle devant son sachet Lipton).
    Mon histoire avec le thé est aussi une histoire d’amour, qui a commencé il y a environ 6 ans.
    Bon, il est clair que je ne connais pas un centième de ton éventail de connaissances, hein… ^^
    Mais, j’en bois quotidiennement.
    Il y a 6 ans, j’ai commencé avec du thé noir aromatisé en sachet acheté dans les supermarchés (le thé vert me paraissait alors insipide).
    Puis, j’ai découvert le magasin « Compagnie Anglaise des Thés » : une sorte de caverne d’Alibaba pour moi, à l’époque !
    C’est ainsi que je me suis mise à boire du thé noir, en vrac, et aromatisé.
    Puis, j’ai découvert Mariage Frère.
    Et.. J’ai fini par regoûter à du thé vert… hé… ho, surprise : j’ai bien aimé !
    Le temps passant encore, j’ai trouvé le thé noir un chouilla fort.
    J’ai donc commencé à basculer vers les thés verts (mais toujours aromatisés).
    Puis… le temps passant (encore ! Ben oui, tout ça, ça s’est fait en 6 ans hein ^^), j’ai commencé à boire du thé vert non aromatisé.
    Maintenant, je privilégie les thés bio (et équitables, si possible, c’est encore mieux).

    Sinon, ton histoire d’années, de récolte & de crus me font penser à une autre chose (nan ! pas le vin !) : les huiles essentielles.
    (NB : je suis étudiante en naturopathie, et j’ai eu mon 1er cours d’aromthérapie il y a 2 semaines, même si, ça fait environ 2 ans que je touche aux huiles essentielles à titre perso, donc moins poussé que ce que j’ai vu en cours)
    Selon le temps qu’il a fait, le sol où la plante a poussé, si elle a subi des attaques de bactéries, l’altitude, … ben d’une année à l’autre, l’odeur & les composés chimiques (donc les propriétés) différent.
    C’est super passionnant :-)

    • Mademoiselle Thé dit :

      Merci beaucoup pour ton message. Te lire me fait vraiment dire que le thé est un prétexte… (^_^), aux échanges, aux découvertes. Au plaisir de partager une tasse de thé, une infusion… avec toi.

  3. Et, heu… pour en revenir à ton billet : je n’aurai jamais eu l’idée de verser du thé vert sur un bol de riz + saumon.
    Mais… Je ne doute pas que cela doit être très bon :-)
    Les photos sont mimi comme tout :-)

  4. Pourquoi pas un jour, cet été (j’ai cru comprendre que tu n’étais pas loin de Paris) ?
    Affaire à suivre !
    A très bientôt sur ton blog. Bonne journée !

  5. [...] Florence de Sucre Glace : Il semble qu’il y en ait plusieurs… (je pense que cette remarque m’est destinée puisque je suis fan de plusieurs collections qui ornent désormais ma table !) Mais on peut dire que les tasses Floral [Mademoiselle Thé : Celles que j'utilise régulièrement pour mes thés japonais!] ainsi que les mugs Douce ou Salée tiennent le haut du pavé. J’ajouterai, si Florence me le permet, que les collections Nuage et Terre de Feu sont absolument magiques ! Vous les avez déjà peut-être découvert au fil de mes billets comme celui de l’Ochazuke ici. [...]

  6. [...] Katrin Rougeventre de la Maison de Thé George Cannon, Olivier Leclerc de Tamayura, Chajin, Jugetsudo, Workshop Issé , Olivier Schneider spécialiste en Puerh et… Mademoiselle [...]

Leave a Reply