Commande en direct de Darjeeling en mode Express

Dégustation Darjeeling Goomtee Special Autumn Flush Une

Il y a quelques semaines de cela, j’étais conviée par Antoine (@TeaDipso) à un Tea-Time pour déguster des darjeeling. J’y allais à l’aveugle avec la croyance et l’habitude suivante (dont je ne me vante pas …) : Darjeeling = First Flush sinon rien ! Il me faut vous confier que je suis dans une phase « Oolong/Thés japonais » depuis des mois et que l’Inde ne fait finalement qu’un furtif passage par mes théières en période de récolte de printemps ou à l’occasion de Tea-times alors que les scones sont les stars du goûter!
Avant de vous parler de cette dégustation et de ces Darjeeling, je vous convie à un petit voyage virtuel dans les méandres des grades et appellations des thés indiens.

Je vous reparlerai dans un prochain billet de l’histoire du thé en Inde et l’épopée de Robert Fortune, ce Britannique voyageur farfelu, sans qui le thé indien n’aurait certainement jamais connu un tel essor.
Pour faire court, le thé noir est le thé majoritairement produit :
- soit via un procédé « orthodoxe » : on cueille la feuille, on la déshydrate (flétrissage), on la roule, on la fait s’oxyder, on la sèche et on procède au triage (j’y reviendrai également dans un prochain billet),
- soit via le procédé CTC : Crushing-broyage, Tearing-déchiquetage, Curling-roulage (ce qui donne des toutes petites boulettes de thé utilisées en général pour l’industrie du sachet « Macdonaldisé » ; là je fais du teasing pour un futur article de Mademoiselle Thé!)). Les thés verts et de façon plus marginales les thés semi-oxydés « oolong » sont parfois proposés. Je vous avoue être très classique pour ce qui est des thés indiens : du noir, rien que du noir !
Pour s’y repérer dans les abréviations à rallonge des grades de ces thés qui nous donnent des indications quant à la qualité des feuilles, voici quelques repères :

- Plus y il a de lettres, plus la cueillette est exceptionnelle (non, non, je ne plaisante pas, c’était ma façon de me repérer dans une boutique !)

- 2ème Principe : vous trouverez des feuilles entières, des feuilles Brisées ou Broken (B), des Fanning (F) ce qui reste après avoir tamisé les plus grosses feuilles brisées et les Dust, la poussière.

- Vous partez ensuite de la notion de Orange Pekoe. Rien à voir avec un parfum d’orange ; il s’agit d’une référence à la famille Royale Néerlandaise du même nom parmi les premiers importateurs de thé et à au terme chinois de Pak-Ho « Fin duvet ou duvet blanc » en référence à la couleur des cheveux de bébé !) à laquelle vous ajoutez un qualificatif :
o Orange Pekoe (OP) : il n’y a que des feuilles
o Flowery Orange Pekoe (FOP) : feuilles avec un peu de bourgeons
o Golden Flowery Orange Pekoe (GFOP) : idem mais les bourgeons sont à pointe dorée
o Tippy Golden Flowery Orange Pekoe (TGFOP) : moitié feuilles / moitié bourgeons
o Finest Tippy Golden Flowery Orange Pekoe (FTGFOP) : si les bourgeons sont bien développés
o Special Finest Tippy Golden Flowery Orange Pekoe (SFTGFOP) : encore mieux
o SFTGFOP1 : le numéro 1 indique que la cueillette des jeunes pousses est fine (le bourgeon et les deux premières feuilles). Il n’est rajouté que très rarement quand la qualité du lot est jugée exceptionnelle.

- A ces grades s’ajoutent la période de la cueillette :
o First Flush : Printemps
o Second Flush : Eté
o Mousson après une pause accordée aux théiers appelée dormance ou « Banjhi » (Juillet à Septembre)
o Automne ou Third Flush


- Les qualités organoleptiques, si vous devenez des ayatollahs des Darjeeling de Printemps (certains se reconnaitront à la lecture de ces lignes !!!), seront également apportées par le théier en lui-même . On parlera de « cultivar »:
o Classique : le théier descend des plants de théiers Chinois (Sinensis)
o Clonale…

- La dernière notion est celle du numéro de lot (les fameux DJ à la fin de l’appellation).

Il existe trois régions majeures de culture du thé en Inde. Elles disposent d’une Indication Géographique Protégée (IGP) mise en place avec cahier des charges dans les années 80 par le Tea Board of India. Ils existent bien entendus d’autres régions productrices mais ces dernières ne bénéficient pas de l’IGP, comme le Sikkim au nord de Darjeeling entre le Népal et le Bhoutan, le Terai, le Cachemire au nord ouest de l’Inde, le Kérala à l’ouest des Nilgiri…


Darjeeling : entre 300 et 2500 mètres d’altitude. Ces théiers cultivés sur les contreforts himalayens sont tous issus de la variété chinoise Camellia Sinensis Sinensis. On y compte près de 90 jardins dont les plus célèbres me font facilement voyager à la simple lecture de leur nom : Castleton, Margaret’s Hope, Risheehat, Tukvar, Balasun, Phuguri… Je demeure relativement méfiante lors de l’achat d’un Darjeeling dans la mesure où il est avéré qu’il se vend 4 à 5 fois plus de Darjeeling dans le monde qu’il ne s’en produit. Les prix parfois exorbitants de ce « Champagne »du thé a indubitablement conduit à des dérives… Je n’achetais mes thés indiens jusqu’alors que chez Mariage Frères, au Palais des Thés ou chez George Cannon.

Assam : une région de plaines, à l’est de de Darjeeling. Cette région était initialement une jungle. C’est en procédant à son défrichage que fut découverte une variété de théier sauvage, endémique, le Camellia Sinensis Assamica beaucoup mieux adapté au climat pluvieux des plaines d’Assam.

Nilgiri : une région montagneuse au sud de l’Inde entre 1000 et 2000 mètres d’altitude. Cette région transforme majoritairement son thé par le procédé du CTC à partir de théier Assamica. L’un des plus grands jardins est celui de Tiashola.

N’hésitez pas à compléter, corriger ce que je viens d’écrire ! Les commentaires sur le blog ou sur facebook sont là pour çà !

Revenons à ce délicieux moment de dégustation un dimanche après-midi de décembre dans le marais à Paris accueillis par deux hôtes (Yann et Antoine) des plus charmants, grands connaisseurs de thé. Nous avions à déguster dans les mêmes conditions (Sets à déguster, quantités et températures de l’eau identique), cinq darjeeling arrivés d’Inde quelques heures auparavant, présentés devant nous dans leur emballage d’origine ( un système de conservation spécifique à l’enseigne indienne ainsi qu’un petit sac de jute) que je retrouverai lors de ma commande ! Je découvrais enfin la marque : Darjeeling TeaXpress pour Darjeeling + Tea + Express.

Trois thés noirs :
Avec tout ce que je vous ai raconté plus haut, vous devriez vous y retrouver dans les noms !;En cliquant sur le lien vous aurez les tarifs et la fiche de dégustation en anglais ou en français si vous passer par le traducteur en ligne.
DARJEELING GOPALDHARA DJ 205 F.T.G.F.O.P.1 SECOND FLUSH
DARJEELING GOOMTEE S.F.T.G.F.O.P.1 SPECIAL AUTUMN FLUSH
DARJEELING CASTLETON DJ374 F.T.G.F.O.P.1 SPECIAL CHINA AUTUMN FLUSH

Un Thé vert et un Oolong :
DARJEELING GOPALDHARA DJ 156 F.T.G.F.O.P.1 SECOND FLUSH
AUTUMN FLUSH HANDROLLED (oolong)

Je ne re-donnerai pas le détail de chacune des dégustations. Sans les gouter, je serais allée instinctivement vers le Castleton. Mon instinct m’aurait trahi. Ce jour là, le Goomtee se révèlera être mon Darjeeling favori. Le oolong était intéressant mais le fait de le déguster à la fin aura dû me déstabiliser.
La cerise sur le gâteau, je dirais plutôt le « brandy butter sur le crumpet » : nos hôtes nous avaient préparé un tea-time, un vrai, dans une porcelaine délicate de façon à re-goûter chacun des thés en situation !

Nous apprenions à l’issue de cette Tea-Party que Darjeeling TeaXpress allait lancer son site de vente en ligne. Les pronostics que j’avais faits étaient dans la fourchette de prix. Je parlais de 10€/12€ les 100g en moyenne. Avec les frais de port depuis l’Inde, c’est à peu près ce que vous constaterez d’autant que Darjeeling TeaXpress met régulièrement en place des codes promotionnels, offre les frais de port au-delà de 100$ (groupons-nous !) et glisse dans ses sacs de jute un échantillon de thé de 15g pour chaque thé commandé. Je n’étais pas peu fière d’être leur première cliente française !
C’est en recevant ma commande ainsi que quelques échantillons que j’ai immédiatement pensé à Francine, auteure d’un de mes blogs de thé préférés La Théière Nomade, qui nous livre ici ces impressions !

Voilà, j’espère vous avoir donné envie d’aller plus loin dans la dégustation de Darjeeling en particulier et de thés en général. J’ai pour ma part passé un agréable moment à rédiger ce billet en sirotant ce Goomtee qui reste mon favori de Darjeeling TeaXpress.

Je me le suis préparé pour l’occasion dans des conditions de dégustations ordinaire pour sentir à nouveau les feuilles sèches, le préparer en set à déguster avec 2g de thé, profiter de l’infusion et de la liqueur boisée, vanillée avec une pointe d’astringence qui ravie mes papilles !).

Nous avons en France des boutiques et sites dédiés aux thés, parfois spécialisés en thés japonais, en oolong ou Pu er mais pas à ma connaissance de site dédié aux thés de Darjeeling. En voilà un ! Je vous conseille de suivre également leur blog. Ils vous éclaireront sur la situation dans leur pays, leur culture et leurs traditions. Le thé est décidément un prétexte à la découverte de tant de choses !!!!

Rendez-vous sur Hellocoton !
You can leave a response, or trackback from your own site.

14 Responses to “Commande en direct de Darjeeling en mode Express”

  1. [...] Ce billet était mentionné sur Twitter par DarjeelingTeaXpress, Rae Lewis-Thornton et DarjeelingTeaXpress, Mademoiselle Thé. Mademoiselle Thé a dit: Darjeeling et Darjeeling TeaXpress sur le Blog de Mademoiselle Thé! http://ow.ly/3MViL #tea #darjeeling [...]

  2. Francine dit :

    Encore un superbe billet tout en saveurs, merci Claire, j’ai aussi été touchée par ton petit mot au sujet de mon blog. Ton enveloppe est partie cet après-midi à la levée de 17 heures, il ne contient pas de Darjeeling mais d’autres coups de coeur.

    • Mademoiselle Thé dit :

      Bonsoir Francine!
      Merci pour tes pensées. J’ai tout de suite pensé à ton billet; tu parlais si bien de ce Oolong des Indes!
      A très bientôt.
      Claire

  3. PHILIPPE dit :

    Chère Mademoiselle Thé,

    Ton article est hyper clair pour une famille complexe.

    Les Darjeelings ces Seigneurs des Sommets;c’est mon premier amour de thé.
    Ayant été pendant des années en « Congé d’humanité! »,c’est par la porte Darjeeling que je me suis retrouvé plongé dans la marmite du Cha et que j’ai retrouvé le gout des Autres…

    Berf, ton article vient de faire son premier « dégât collatéral »en ce qui me concerne:
    le DARJEELINGTEAXPRESS SPECIAL AUTOMNE FLUSH HANDROLLED thé Oolongdu jardin de Dharamsala.Commandé!

    J’aime particulièrement les First flush espérons que les Dieux des Sommets soient plus tendres cette année que l’année 2010 avec les conditions météo;les Second Flush à part quelques exceptions je les trouve trop capiteux; enfin les Third Flush d’automne,j’apprécie particulièrement le boisé et leur finesse.

    Enfin les Oolongs Darjeeling c’est de la pure merveille quand c’est réalisé avec soin, surtout un de Gopaldhara FF Oolong 2009 Clonal AV2 de la section Wonder.
    (on est parfois pas si loin des Gao Shan Cha de Taiwan dans le rendu)
    Comme tu le précises c’est bien qu’il puisse y avoir une alternative : car en France entre des poussières pas chères mais rarement buvables et des Darjeeelings sublimes de Chez Mariages Frères assez onéreux ou ceux très bons du Palais des Thés,il y avait comme un vide.

    Comme le précisait Francois Xavier D.du Palais des Thés dans un des ces commentaires : il peut y avoir de telles variations d’un versant à l’autre,d’une journée à la suivante,du type de cultivars… que le choix est large et par conséquent difficile.

    Espérons que la gamme de DARJEELINGTEAXPRESS s’élargissent & Merci à Toi Claire de les avoir présentés ces fameux Darjeelings avec tant de Clarté.

    Amicalement.

    . PHILIPPE .

  4. Mademoiselle Thé dit :

    Bonsoir!
    Quel plaisir de lire ton commentaire. Je ne savais pas trop par où commencer ce billet tant j’avais envie de parler, de voyager dans le présent et le passé… J’ai choisi de parler au présent; je composerai le passé dans un autre sujet de « thés indiens » avec comme personnage principal le bien nommé Robert!
    Je redécouvre les Darjeeling qui m’évoquent une poésie peut-être plus musicale, plus colorée, épicée que d’autres thés du moment.
    Chaque dégustation de thé me fait réaliser que je dois lâcher prise petit à petit. Je me disais qu’un Darjeeling devait être noir, devait être First Flush. Il peut être Oolong et devenir un cousin exotique d’un « Oriental Beauty »…
    Je trouve sincèrement (pour ce qui est des thés que j’ai dégustés) que Darjeeling TeaXpress nous propose de jolies choses!
    A très bientôt

    Mademoiselle Thé

  5. Cécile dit :

    Bonjour,

    Je suis une compatriote expatriée en Allemagne et je travaille pour une entreprise allemande qui vend du thé Darjeeling certifié par l´office du thé en Inde(et seulement du Darjeeling FTGFOP1!). Je suis votre blog juste pour le plaisir, mais là, je me lance et ose faire un peu de pub. Effectivement, lorsque je vois les prix et la qualité du Darjeeling vendu en France, je crois que les frais de port depuis l´Allemagne ne devraient pas être un problème. Notre First Flush est malheureusement épuisé et nous attendons la nouvelle récolte. Par contre, si cela vous intéresse, je peux vous envoyer un petit paquet de Second Flush et du thé vert Darjeeling. Juste pour le plaisir et pour que vous me donniez votre avis!
    Amicalement
    Cécile

  6. Mademoiselle Thé dit :

    Bonjour Cécile,

    Merci pour votre message! Je suis allée sur votre site. J’apprécie l’approche de transparence vis à vis du consommateur! Bravo pour vos explications relatives au prix de ventes (je vais d’ailleurs en parler de suite sur la page fan de Mademoiselle Thé), à la traçabilité…!
    Pour ce qui est des 1st Flush, j’attendrai votre prochain arrivage pour passer une commande.
    N’hésitez pas à prévenir les fans de Mademoiselle Thé sur sa page facebook http://www.facebook.com/MademoiselleThe quand vous avez un arrivage exceptionnel.
    A très bientôt.

    PS : Je vous suis désormais sur Twitter!

  7. Cécile dit :

    Bonjour!
    Je suis heureuse d´apprendre que notre concept vous intéresse. J´espère que nous recevrons notre First Flush cette année, car la situation est toujours tendue au Darjeeling. Les conditions climatiques sont très favorables et le nouveau cru s´annonce excellent, ce serait donc dommage de ne pas pouvoir en profiter!
    En tout cas, je n´hésiterai pas à vous prévenir ainsi que vos fans sur facebook dès que nous aurons reçu le thé.

    A bientôt

    Cécile

  8. [...] Par un dimanche après-midi pluvieux de Juin (difficile à croire avec cette chaleur), une bonne vingtaine de tea-addicts, tea-lovers, curieux et gourmands se donnent rdv chez Antoine pour partager un moment de dégustation de thés en direct de Darjeeling TeaXpress. Nous voici réunis pour notre 2ème édition de dégustation/Tea-Time. Pour vous rappeler la 1ère dégustation, c’est ici. [...]

  9. Amélie dit :

    A quel saison de l’année étiez vous parti ? Quel etait le temps sur place ? J’ai un peu peur de la chaleur même si les paysages semblent somptueux !

    • Mademoiselle Thé dit :

      Bonjour,

      Nous étions à Paris au moment de cette dégustation. Le thé nous avait était envoyé directement de Darjeeling (car il n’est pas commercialisé en France en boutique, juste par Internet). A bientôt. Et bon Thé!

  10. leanne dit :

    Se contenter de dire merci ne serait pas suffisant, pour la grande clarté dans votre écriture. Je commence à comprendre les différentes variétés de thé, on est loin du lypton.

  11. annabelle dit :

    Bonjour Claire,
    Un article de synthèse sur les thés indiens bien vu.

    Je crois qu’une coquille s’est glissée au niveau des récoltes pour le « commentaire » situé après la mousson qui s’applique en fait à automne (= 3rd flush).
    Cf. sur le site teaxpress : Third (Autumn) Flush Darjeeling Tea.

    Bonnes vacances avec du thé glacé bien sûr!

    • Mademoiselle Thé dit :

      Bonjour Annabelle,

      Merci beaucoup pour votre message. Vous avez complètement raison. Le Third Flush correspond bien à la récolte d’Automne! Merci pour votre vigilance. Je modifie cela.
      A très bientôt et bonnes vacances.
      Claire-Mademoiselle Thé

Leave a Reply